Les quatres accords Toltèques – Don Miguel Ruiz


Développement personnel / Monday, January 1st, 2018

Présentation de l’éditeur

Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le “rêve de la planète”, basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques que Castenada fut le premier à faire découvrir au grand public. Don Miguel révèle ici 4 clés simples pour transformer sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèque. Leur application au quotidien permet de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour.
Les quatre accords toltèques : 1 – Que ta parole soit impeccable ; 2 – Ne réagis à rien de façon personnelle ; 3 – Ne fais aucune supposition ; 4 – Fais toujours de ton mieux.

Points positifs

  • L’auteur utilise un style très imagé pour décrire notre système de pensée, ce qui donne une certaine poésie à son texte
  • Il nous aide à prendre du recul sur nos croyances, nos modes de vie
  • Les principes décrit nous aide à mieux comprendre nos actions et nos émotions

Points négatifs

  • Le texte reste très théorique avec relativement peu d’exemples de mise en pratique dans la vie quotidienne
  • La connotation religieuse de certains passages

Résumé détaillé

Ce livre décrit 4 principes qui de prime abord paraissent enfantin mais qui ne sont pas évident à appliquer au quotidien.
Avant de décrire ces 4 principes, l’auteur s’attache à démontrer grâce à un texte très imagé comment les hommes ont au fil du temps construit une solide représentation du monde, où pour reprendre les termes de Don Miguel Ruiz, un « miroir de fumée »
“Cette fumée est le Rêve, et le miroir c’est nous, le Rêveur. »
Les hommes rêvent en permanence, ils ont appris à rêver. Leur attention se concentre sur ce qu’ils veulent percevoir. Ce qu’ils veulent percevoir est défini par un processus d’éducation ou de domestication intériorisé depuis le plus jeune âge. Nos tendances naturelles sont refoulées. Un « livre de la loi » s’impose peu à peu à nous sans que l’on en ai conscience. Nous sommes tous enfermés tour à tour dans le rôle de juge ou de victime, ce qui nous rend malheureux.
Tout ce qui va à l’encontre de notre système de croyance, nous fait ressentir la peur.
Notre esprit est un brouillard ou « mitote » qui nous empêche de savoir qui nous sommes vraiment. Nous portons des masques sociaux par crainte de montrer notre réelle nature.
Une fois que les hommes auront pris conscience de ce processus, ils pourront le rompre en instaurant 4 nouveaux accords, que l’auteur détaille dans son ouvrage.
Ces 4 accords sont :
1. Que votre parole soit impeccable
La parole est un outil puissant qui peut libérer ou asservir selon la façon dont elle est utilisée. Elle doit être utilisée à bon escient. La médisance est devenue la principale forme de communication de la société humaine. Il faut donc inverser cette tendance et faire que la parole serve à véhiculer des messages positifs et non pas du “poison”.
L’auteur cite quelques exemples pour illustrer son propos dont celui d’une femme qui se réveille un matin en pleine forme et qui voit sont humeur s’assombrir suite à une remarque de son amie qui lui souligne à quel point elle parait fatiguée. On voit ici l’influence d’une parole sur l’état d’humeur d’une personne.

2.N’en faites pas une affaire personnelle

Nous ne sommes pas responsables de ce que les autres font. Chacun vit son propre rêve.

3. Ne faites pas de suppositions

Notre esprit est programmé pour faire des suppositions. Cela est susceptible de générer des soucis car nous projetons nos envies sur notre entourage. Si les autres veulent changer c’est parce qu’ils le veulent et non pas parce qu’un tiers veut les faire changer.

4.Faites toujours de votre mieux
Faire de son mieux quelque soit les circonstances.
Il faut vivre son existence intensément, sans sacrifier sa joie ou sa vie.
Il faut agir pour le plaisir d’agir, sans attendre de récompenses.
Nous n’avons pas le temps de regretter quelque chose ou quelqu’un car nous sommes vivants !
Ne jamais oublier que c’est la pratique qui fait le maître.

Conclusion

Prendre conscience du sytème de croyances en place est indispensable pour changer.
Il existe ensuite 3 méthodes pour atteindre la liberté personnelle :
  • l’art de la transformation, où comment concentrer son attention sur ce qui doit changer
  • la discipline du guerrier,  où  comment contrôler ses comportement et ses émotions
  • embrasser l’ange de la mort, où comment se libérer de ses peurs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *