J’ai lancé le blog il y a maintenant un peu plus d’un an.

Avant ça, l’écriture a toujours plus ou moins fait partie de ma vie.

J’écris pour gérer mes émotions

L’écriture a eu et a toujours une vertu thérapeutique.

Elle me permet de soulager mes angoisses et de prendre du recul sur mes émotions.

J’écris pour partager mes questionnements et apprendre

Quand j’ai commencé ce blog, il y a presque un an, j’avais du mal à trouver ma place. Je me posais beaucoup de questions d’ordre métaphysique sur la vie, la liberté, le bonheur. J’étais assez angoissée et tourmentée par ces questionnements incessants.

Puis un jour j’ai échangé avec une personne qui m’a fait prendre conscience de ma chance. Effectivement, pour elle, se poser beaucoup de questions est quelque chose de positif car cela permet de rester en mouvement. Elle a souligné, à juste titre, que ne plus se poser de questions revenait en quelque sorte à mourir.

C’était la première fois, que je voyais les choses sous cet angle. Pour moi, se poser beaucoup de questions était plutôt un défaut et une source de souffrance. D’ailleurs, pendant longtemps j’ai envié les gens légers qui croquaient la vie avec insouciance. Le roman de Kundera, L’insouciance légèreté de l’être m’avait déjà marqué au point de penser que la connaissance rendait malheureux.

Depuis, j’ai changé d’avis.

J’ai décidé de transformer ce que je croyais être un défaut en force et de partager mes questionnements à travers mes articles en me disant qu’ils feront peut-être écho.

J’écris pour structurer ma pensée

L’écriture me permet également de mieux structurer ma pensée.

Comme je suis de nature très curieuse, j’ai facilement tendance à m’éparpiller. Je peux donc facilement perdre le fil de mes idées.

L’écriture me permet donc de conserver une trace pour éventuellement approfondir une idée ou un sujet qui m’intéresse. Je m’en sers également pour synthétiser mes lectures. J’ai remarqué que j’avais besoin d’écrire pour mieux retenir. Sans cela, je suis incapable de retenir ce que j’ai lu.

Or c’est assez frustrant de penser qu’on passe tellement de temps à lire pour au final ne rien retenir.

J’écris pour expérimenter

Mon blog est un terrain d’expérimentation et un espace de liberté. Il me permet de tester de nouvelles idées d’un point de vue marketing. Le marketing est pour moi une façon de répondre à un problème. Pour répondre à ce problème, il faut analyser les besoins et attentes des personnes. Ces interactions humaines me fascinent.

Grâce au blog j’ai mis la main dans le cambouis. J’ai appris à séquencer une série d’email pour accueillir de potentiels lecteurs, à rédiger une newsletter, à mettre en avant des articles …

Le blog me permet de partager mes découvertes et de donner mon avis sur des sujets variés qui m’ont passionné pendant un temps.

Le blog me permet de réaliser des interviews de personnes qui m’inspirent.

Enfin, il me permet d’échanger avec des lecteurs même si cela reste pour l’instant trop rare à mon goût.

Voilà les 4 raisons qui me motivent pour écrire.

 

Photo à la une : merci à Kaitlyn Baker !